Inauguration du lycée Jean Joly

 
Version imprimableEnvoyer à un ami

Madame, Monsieur le Président de la Région Réunion, Monsieur le Recteur d’ Académie, Monsieur le Préfet, Monsieur le Maire de Saint Louis, Mesdames et Messieurs les élus, Mesdames et Messieurs les parents d’élèves, chers collègues et chers élèves,

Pourquoi, après dix ans de fonctionnement changer le nom d’un lycée ?

Après tout le nom du quartier sonnait bien, et au fil des années, depuis 1997, le lycée de La Rivière était connu et reconnu, tant de la part des autres établissements d’enseignement que des entreprises de la filière bois et de tous nos partenaires. N’y a-t-il pas quelques risques à renoncer à cette reconnaissance, à brouiller notre localisation avec les autres « jolis » : lycées Boisjoly-Potier, Moulin-Joly, à s’éloigner de nos spécificités : art et bois ?

Et bien, la communauté scolaire du Lycée de La Rivière, au bout d’un an de réflexion et de discussion à décider à la quasi unanimité de prendre ce risque et de réussir ce challenge. Ce sont des délégués des élèves qui m’ont interpellé à ce sujet en mai 2005, ésirant dédié notre lycée à une personnalité remarquable. Quelques noms ont circulé, notamment celui de Johan Techer, élève décédé prématurément en octobre 2005, alors qu’il était en classe de première ES. Mais un seul nom fut présenté au vote du Conseil d’Administration, qui reçut l’unanimité des suffrages.

Pourquoi Jean Joly à La Rivière Saint Louis ?

 Invité par Monsieur Delpech, professeur d’histoire-géographie et président de l’APHG, Jean Joly est venu en décembre 2001 nous rencontrer au lycée, témoigner de son histoire de la guerre, de la résistance et des camps de concentration nazis. Il a pris son déjeuner au lycée de façon à poursuivre la discussion à table. Le film que vous pourrez voir tout à l’heure, montage de différentes interviews, fera revivre pour ceux qui l’ont connu la personnalité chaleureuse de Jean Joly, et fera découvrir aux autres la force émotionnelle de son témoignage. En effet, rares ont été les témoins à La Réunion de cette tragédie, et c’est pour cela que Jean Joly a consacré son temps et son énergie, jusqu’à son dernier souffle à transmettre d’homme à homme, par son témoignage de survivant, la mémoire des camps, la mémoire du sacrifice de sa jeunesse.

Pour avoir eu la chance de recevoir sa visite, de vivre à travers son témoignage cette terrible expérience humaine, pour avoir reçu le devoir de mémoire, nous, communauté scolaire du Lycée sommes fiers de lui dédié notre établissement.

Le proviseur du Lycée Jean Joly,
Jean Charles Buet


 

Your browser is not able to display this multimedia content.